La Justice

Cette carte est quelque peu inquiétant. Mais la Justice n'est-elle pas intimidante ? Censée frapper les coupables, celle-ci se veut équitable, punissant d'une même main les riches comme les pauvres, les nobles comme les gueux. Mais qu'en est-il réellement ?

Examinons tout d'abord ses attributs :

- l'épée, celle qui frappe ou qui tranche.
- la balance, bien calibrée, sensée être équitable et rendre Justice à celui qui en fait la demande.
- la couronne, symbole d'une autorité reconnue et admise (imposée ?)
- l'habit rouge, que l'on retrouve chez les magistrats, les gens du clergé, voire la noblesse. La Justice se pose comme une autorité morale qui est parfois loin du peuple
- son visage est de couleur chair, rappelant que son action est rendue par les hommes.

La Justice est assise, ses fondements son immuables. Son regard est franc, direct. Elle est de face et nous regarde froidement. Il n'y a pas de place pour l'apitoiement. Si l'on regarde sa balance de plus près, on s'aperçoit que le calibrage n'est pas parfait. La main qui la tient est faite de chair et laisse penser que l'homme peut influer sur son cours. Est-elle finalement si équitable ?

La version du Rider Waite Smith (RWS) est finalement assez similaire si ce n'est que les codes couleurs utilisés et la numérotation sont différents. Le Tarot de Marseille (TdM) ne laisse pas apparaitre les pieds alors que l'on distingue un délicat soulier blanc sur le Rider. L'épée est portée plus haute sur le RWS et demande de ce fait un effort supplémentaire par rapport au TdM.

 

 Que penser d'elle finalement ?

 

Dans un premier temps, il faut réaliser qu'elle s'adresse à nous. En nous fixant ainsi elle attend une réponse. Quelle est la question me direz-vous ? Quelle qu'elle soit elle occupe une place centrale dans le tirage. A titre d'exemple, elle pourrait être l'amie qui demande : "à qui tu veux faire croire toutes ces salades ?", ou celle qui fait la morale et conseille de confesser ses torts, celle qui conseille de mettre fin à une relation toxique en faisant abstraction de la douleur que cela occasionnera, etc. Vous l'aurez compris, elle sait appuyer là où ça fait mal.

Dans une second temps, il faut garder à l'esprit que son obsession pour ce qu'elle considère comme étant "juste" lui confère une certaine froideur. Ce n'est pas forcément avec elle que l'on souhaite aller boire un coup ou partir en vacances. La communication est son point fort, certes, mais elle manque d'humour. Elle manie le verbe comme une épée mais rarement pour se divertir. Elle possède néanmoins de fort belles qualités dont l'usage pourra être précieux dans certaines circonstances.

 

Voilà pour le moment. Il y a encore énormément de choses à dire mais nous aurons l'occasion d'étoffer notre propos.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0